Ces femmes qui nous inspirent _ Session 2019

Ces femmes qui nous inspirent _ Session 2019

Vous le savez, le mois de mars est particulier chez MJY Consulting. Nous célébrons, le 8 mars, la journée internationale pour les droits des femmes  (plus d’informations ICI). Mars c’est aussi le mois de la motivation et de l’inspiration professionnelle, celui où la team décide des orientations à venir. Autant de raisons pour un mois riche en partage et découverte.

Nous vous présenterons tout au long du mois, des profils que nous estimons inspirants, enthousiasmants, motivants. Tant par leur parcours que leurs actions, nos invités sont des ‘role model’. De véritables sources d’inspiration, de détermination et d’implication au travail. Si ce n’est déjà fait, je vous invite à faire un tour sur leurs profils et à les suivre pour des doses quotidiennes de remonte moral, et boost vitaminé (vous nous remercierez plus tard).

Charité bien ordonnée commençant par soi-même, place aux Toulousaines

Dona VITONOU : LinkedIn

Elle évolue dans un monde professionnel dit “masculin”, et ne cesse de démontrer ses aptitudes et compétences pourtant ‘si techniques’. Elle se distingue par son parcours atypique, et son engagement auprès de personnes issues de “quartiers” ou encore des lycéens qu’elle accompagne et (re)motive via le programme DRIVE (qu’elle a co-crée). Grande chanteuse devant l’éternel, elle fait vibrer son auditoire avec sa chorale Gospel. Elle est pleine d’énergie, de positivité et d’un haut sens de la justice.

Dona Vitonou est notre premier talent. Une de ces femmes qui déplacent les montagnes à la  volonté. Son enthousiasme est communicatif, un véritable exemple pour nous tous. Elle est  responsable Inclusion et Diversité Airbus France et nous sommes fiers de vous la présenter.

Et si nous faisions connaissance ?  

Adolescente on m’a toujours dit : « venant des quartiers, faire des études longues, cela va être difficile« .Un peu plus tard on m’a répété :  » tu sais en tant que fille, c’est encore plus difficile de réussir dans les filières techniques ou scientifiques« . Quand j’ai réussi à passer ces étapes, plusieurs m’ont dit :  » être ingénieur chez Airbus, de là d’où tu viens, c’est quasiment impossible » .Et me voici plus de 15 ans après, avec un parcours qui rompt avec les stéréotypes.

Mon parcours diversifié m’a enrichie. Tour à tour, Ingénieur, Responsable Projets, Manager dans un milieu très masculin en production, je suis nommée Responsable Inclusion et Diversité pour Airbus France. J’ai co-créé un programme de motivation et de reprise de confiance en soi pour les lycéens (DRIVE) sponsorisé par la fondation Airbus. Mon action pour la diversité au-delà d’Airbus m’a conduite à obtenir le grade de Chevalier de l’ordre des Palmes académiques pour mon engagement et mes actions auprès de la société civile.

Je vis en couple avec 2 superbes filles pleines d’énergie et pratique le Gospel et la musique noire américaine depuis près de 20 ans. J’ai pour volonté de démontrer que si j’y suis arrivée, d’autres le peuvent aussi.Ceci est ma conviction et mon objectif est de faire en sorte que cela devienne une réalité pour toute personne motivée quelque soit son origine, son genre, son âge ou tout autre forme de diversité.

Que pensez-vous de l’égalité Hommes/Femmes dans votre secteur d’activité ?

Aujourd’hui Airbus a avancé sur toutes ces questions de mixité Hommes/Femmes.
Nous avons depuis 2018, une femme siégeant au board exécutif de Tom Enders, une première en 50 ans d’Airbus. Les réseaux d’employés pour le soutien des actions en faveur de la mixité compte désormais près de 6000 membres. Et cependant nous sommes à un taux de 17,5% de femmes (taux similaire pour la plupart des grandes entreprises issues du domaine technique et/ou industriel) et donc à mon sens insuffisant. Cependant, les mentalités commencent à changer et à s’ouvrir. Airbus a d’ailleurs mis en place toute une structure « worldwide » spécifique et dédiée à la diversité ainsi que de nombreuses actions jusqu’à très haut niveau, pour augmenter ce taux.

Le 8 Mars, nous célébrons la journée des droits de la femme. A votre avis cette journée a t-elle un impact sur la position des femmes dans le monde du travail ?

Cette journée en France et depuis quelques années s’est quelquefois vue réduite à : « encore une journée pour les femmes » ou  » ce n’est pas une journée qui va changer les choses« .
Je pense qu’il est très important de revenir à l’essence même de cette journée qui célèbre le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail dès 1911 (elle sera ensuite officialisée en 1977 par L’ONU).
Ainsi ma conviction est que oui, car elle représente toutes ces années de lutte pour obtenir ces droits fondamentaux qui font qu’une femme peut aujourd’hui voter et travailler. Et effectivement en France, ces droits sont aujourd’hui acquis mais cela n’est pas le cas dans plusieurs endroits au monde. Les célébrations et commémorations nous servent à maintenir un œil vigilant et attentif de manière collective, et c’est ce que ce 8 mars, à mon sens, nous permet.

Comment les femmes sont-elles intégrées dans la stratégie de développement de l’entreprise pour laquelle vous travaillez ?

Premièrement Airbus s’est donné pour objectif d’avoir 33% de femmes dans son effectif Top management.
Ensuite tout un ensemble de dispositifs (formations, coachings, mentoring, recrutements, progressions de carrières…) ont été mis en place afin d’accélérer la présence de femmes à tous les niveaux de l’entreprise.

A votre avis, quels seraient les freins et avantages de votre alter-ego du sexe opposé dans votre activité ?

Le domaine d’activité dans lequel j’évolue depuis plus de quinze ans est le secteur aéronautique, un secteur de technologie de pointe très masculin.
De ce fait être un homme dans cet environnement  » va de soi », la question de sa compétence n’est jamais soumise au doute. Je vois les freins plutôt liés au fait d’avoir des équipes uniformes (avec des profils identiques). les études mondiales (notamment celles du cabinet consulting McKinsey) démontrent clairement le lien entre diversité et performance.

Quelle citation vous motive le plus dans votre travail ?

J’ai une admiration immense pour une femme fantastique qui nous a quitté en 2011 : Wangari Maathai. Première femme africaine Prix Nobel de la paix 2004.Sa citation qui est celle qui me motive le plus est : « Agir, mettre en pratique, voilà ce qui fait vraiment la différence ». et en effet des idées, tout le monde en a. Le plus difficile est de les transformer en réalité.

Si vous aviez une baguette magique, que changeriez-vous dans le monde du travail ?

J’agirais surtout sur deux volets : les mentalités et les pratiques de travail entre employés. Il s’agirait de faire en sorte que les personnes s’écoutent plus , échangent, collaborent et soient plus solidaires et tolérants les uns envers les autres (ce qui est pour moi la clé du succès).

Dites-nous en plus sur votre actualité (salon, réseaux sociaux, événements,nouveauté…)

Comme je vous le précisais je viens d’être nouvellement nommée responsable Inclusion et Diversité Airbus France et à ce titre je serai au « Stepstone Digital Challenge  » le 30 mars sur Paris : un événement pour un recrutement alternatif basé sur le sport et le gaming.
Je serai au salon aéronautique du Bourget du 17 au 23 juin. Nous avons concocté de nombreuses surprises à nos visiteurs notamment un stand dédié à la diversité.

Soutenir les jeunes vous tient autant à cœur qu’à Dona ? elle partage ceux qui lui tiennent à cœur :
Site International women’s day #BalanceforBetter ; Article 1 ; DiversiDays (talents du numérique) ; Le Refuge (Lutte contre l’homophobie)

Mot de l’équipe : Dona Vitonou est juste bluffante! Elle jongle avec brio entre ses sphères personnelle et professionnelle. Malgré un planning très chargé, elle a spontanément accepté cette interview. Nous l’en remercions encore une fois. Comme on a pu le lire, son parcours est le résultat de sa ténacité, elle semble garder une certaine constance dans son travail. On a la fâcheuse habitude d’observer de loin les personnes à “responsabilité”, par timidité ou encore de peur de déranger. Un frein inutile, car en vrai, les gens sont en général assez bienveillants. N’hésitez pas à retrouver Dona si vous êtes sur Paris le 30 Mars et au salon du Bourget en mi-Juin. Elle sera ravie de discuter avec vous.

Commerciale hors-pair, son arme fatale c’est le sourire qu’elle garde en toutes circonstances. Enthousiaste et (très) active, on peut facilement suivre son évolution professionnelle, ses challenges, et ses objectifs sur les réseaux sociaux. Diane Obam gère depuis 2016 la structure Booster Activ. Basée à Toulouse, elle accompagne entreprises et porteurs de projet dans la valorisation de leur offre et l’évolution de leur chiffre d’affaire. Elle est réputée pour ses coachings personnalisés et formations collectives, ce qui rend ses accompagnements adaptables à toutes les structures professionnelles (PME, Grandes Entreprises, Freelance…). Un profil inspirant et motivant à suivre de près.

Faisons connaissance

Diane OBAM, 31 ans, dirigeante fondatrice de la société Booster Activ depuis 2016. J’accompagne les dirigeantEs à mieux vendre, et/ou, vendre davantage leurs offres par la stratégie commerciale et marketing, avec des actions concrètes à mettre en place pour développer leur activité ! J’interviens dans toutes les villes francophones en présentiel et/ou à distance.  Je suis une femme de réseau, car je suis persuadée que pour réussir dans le business, il faut développer son réseau et l’optimiser. C’est pourquoi depuis la création de ma société, je suis membre de plusieurs réseaux business notamment sur Toulouse. Je développe aussi mon réseau via les réseaux sociaux pour une notoriété internationale dans les villes francophones. 


Depuis février 2019, je suis fondatrice du club business BoosterActiv, un club d’apporteurs d’affaires entre dirigeantEs. L’objectif du club est de développer notre activité, notre leadership et améliorer notre qualité de vie. Après avoir visité plusieurs club business, j’ai créé un nouveau concept de club business dans un état d’esprit de boost avec les valeurs qui m’animent comme la coopération, le partage, l’intégrité, le professionnalisme, le progrès… des valeurs qui sont à mon sens les clés du succès, avec un fonctionnement interne pour collaborer et grandir entre membre du club. Ce club sera présent sur Toulouse, en France et dans d’autres villes francophones. J’ai déjà des présidentEs pour représenter le club dans 5 autres villes à travers le monde (Dakar, Rouen, Guadeloupe, Marseille et Abidjan) et je suis toujours à la recherche de d’autres présidentEs avec pour objectif d’ouvrir ce club dans 10 villes en septembre 2019.  Je suis passionnée par l’entrepreneuriat et j’adore mon métier !

Que pensez-vous de l’égalité Hommes/Femmes dans votre secteur d’activité ?                 

Pour moi, les femmes ont les mêmes chances que les hommes de s’engager et réussir dans mon secteur d’activité. Je ne me suis pas réellement posé la question sur le sujet et je n’ai pas encore connu de freins en tant que femme depuis que je suis à mon compte.

A votre avis, la journée de célébration des droits de la femme (le 8 Mars) a t-elle un impact sur la position des femmes dans le monde du travail ?

Je pense que cette journée est politiquement et historiquement importante pour les femmes. C’est une occasion de dénoncer et médiatiser les inégalités et les violences faites aux femmes. Du harcèlement aux agressions sexuelles, en passant par le stress de perdre son travail en cas de grossesse, les exemples ne manquent pas. Toutefois, ce qui semble le plus mis en avant c’est la différence de salaire à niveau et compétences équivalentes. Sorti de là, je pense qu’il y’a moins d’inégalités ou de violences pour les femmes entrepreneures. Nous sommes des décisionnaires, pas de patron et donc on peut s’imposer, s’affirmer et on a autant d’opportunités de réussir que les hommes du moment que nous avons l’expertise pour ! Je dirais même qu’il y’a une discrimination positive dans l’entrepreneuriat pour les femmes car la société a un regard positif sur une femme chef d’entreprise ! Le problème c’est que certaines femmes n’osent pas se lancer et préfèrent la sécurité du travail par le salariat. C’est pour moi l’une des raisons de l’écart entre les hommes et les femmes dans l’entrepreneuriat. Médiatiquement, c’est important de promouvoir l’entrepreneuriat au féminin le 8 Mars pour encourager d’autres à se lancer ! Mais en ce qui me concerne, le 8 mars c’est du 1er Janvier au 31 Décembre.

Comment les femmes sont-elles intégrées dans la stratégie de développement de l’entreprise pour laquelle vous travaillez ?

Je suis dirigeante de mon entreprise, j’ai déjà eu 2 stagiaires : une jeune femme et un jeune homme. Je n’ai pas choisi mes stagiaires en fonction du sexe mais sur la personnalité et compétences de chacun. Je travaille avec des prestataires, selon leur expertise et quand je pourrai embaucher, mes collaborateurs seront recrutés sur leurs personnalités et compétences et avec une prime au mérite et pas selon le sexe ce qui me semble normal et logique. Si je peux toutefois avoir une belle parité femme-homme dans ma société j’en serai ravie 🙂

Quelle citation vous motive le plus dans votre travail ?

Le succès, c’est vous aimer vous-même, c’est aimer ce que vous faites et c’est aimer comment vous le faites de Maya ANGELOU. J’y crois ! En plus c’est valable que l’on soit une femme ou un homme.

Si vous aviez une baguette magique, que changeriez-vous dans le monde du travail ?

L’inégalité et la fin des violences

Dites-nous en plus sur votre actualité (salon, réseaux sociaux, événements,nouveauté…)

A partir du mois de Juin 2019, j’organiserais des rencontres du club business Booster Activ tous les 1er jeudi du mois à Toulouse. Une soirée de lancement officielle le 6 Juin 2019. Pour les rencontres des autres club business hors Toulouse, je communiquerai les dates dans mes réseaux sociaux Facebook, Linkedin et Instagram et sur mon site internet www.booster-activ.fr.  Pour les dirigeantEs qui souhaitent booster leur activité, j’organise des formations collectives presque tous les mois et je propose un audit gratuit. 

Atteinte de la Drépanocytose, j’ai l’impression d’avoir moins de symptômes depuis que je me suis lancée, de plus, quand je parle de ma vie active à certains malades, ça leur insuffle de courage et de l’espoir, ils semblent parvenir à changer de vie, à oser profiter de la vie etc… C’est pourquoi j’ai aussi cette année entamé l’écriture de mon livre « J’ai crée mon entreprise pour vaincre la drépanocytose« . Un livre dans lequel je parlerai un peu de la maladie, mais aussi de ma vie professionnelle. Comment j’ai fait pour avoir une vie active avec cet handicap, mes stratégies pour travailler moins tout en développant mon activité, j’y aborderai aussi les thèmes de la prescription, la prospection par le réseautage physique et digital, du mindset, l’intérêt d’avoir une activité annexe que l’on soit malade ou non et celle d’avoir de la récurrence dans son business etc… toutes ces techniques que doit avoir un(e) dirigeantE pour développer son activité sans s’épuiser ! Je parlerai de la gratitude, de la raison pour laquelle ne doit pas procrastiner et pleins d’autres choses.

Note équipe : Diane OBAM, est ambitieuse, consciencieuse et acharnée de travail. Elle a osé quitter la sécurité d’un emploi salarié pour monter sa boite et suivre ses objectifs professionnels, ce qu’elle fait avec brio. Le Club Business Booster Activ sera sans aucun doute l’une de ses réalisations probantes de 2019. On encourage vivement cette initiative destinée à décloisonner les porteurs de projet et à réseauter autrement. Nous découvrons avec surprise l’écriture du livre à venir, c’est une sacrée initiative. Nous en louons tant le but que le fond, nous ne manquerons pas de soutenir comme il se doit cette action qui tend à favoriser le passage à l’action ! à suivre de très près.


MYSCA : Instagram, Facebook

Nous terminons notre série toulousaine avec une personne dont l’humilité est une leçon pour toutes celles qui se lancent dans une activité autour de la cosmétique capillaire. Diplômée de Biochimie, elle est passionnée de coiffure et fini par en faire son métier. Son challenge ? sublimer les cheveux naturels ! Pour le plus grand plaisir des « Nappy ». Discrète, elle assure dans son travail et progresse d’un pas assuré vers un succès international. Preuve en est, les défilés et show qu’elle enchaîne ces dernières années à travers le globe. Créative, intelligente, concentrée, on ne peut qu’être admiratif de son parcours. Elle ose et on apprécie au plus haut point. Nous avons l’honneur de vous présenter Myriam, aka MYSCA Coiffure

Faisons connaissance

Bonjour, je suis Mysca, une guadeloupéenne installée à Toulouse depuis quelques années. J’y ai obtenu mes diplômes pour être ingénieure en biochimie et biologie moléculaire. A côté de cela, au fil de l’eau, je suis devenue coiffeuse professionnelle, designer et coach capillaire, modèle photo, directrice artistique et entrepreneure.

Je suis vraiment une passionnée, une autodidacte et une professionnelle de tout ce qui concerne le monde de la coiffure et de la mode. À travers mon travail, je mets en avant la beauté et la culture africaine en général, les cheveux naturels en particulier et j’avoue qu’il me tient à cœur de valoriser la femme.

En 2017, après avoir travaillé dans des laboratoires tels que le CNRS et l’INRA à Toulouse, il devenait de plus en plus évident pour moi d’associer toutes mes connaissances.
J’ai entrepris et crée ma marque de cosmétiques capillaires naturels: MYSCA Natural Cosmetics. Je crée des produits naturels pour que nous puissions tous prendre soin de nous sainement. Grâce aux défilés de coiffure que j’organise ou auxquels je participe, j’ai eu l’occasion de partager mon art à Toulouse, Paris, Guadeloupe, Miami et bientôt New York.

Que pensez-vous de l’égalité hommes/femmes dans votre secteur d’activité?


J’ai souvent travaillé dans des secteurs d’activités où les femmes sont très présentes. Dans toutes les équipes dans lesquelles j’ai travaillé en laboratoire nous étions une majorité de femmes. De plus, je remarque de plus en plus de femmes se lancent en tant qu’entrepreneure. Je ne comprends pas que  la question de l’égalité des sexes reste un sujet de discussion aujourd’hui, tout comme la race dans cette société prétendument avancée dans laquelle nous vivons. Cela ne fait que prouver à quel point la société est primitive. L’institution n’a malheureusement pas conçu la société pour qu’elle soit égale. C’est un manque à gagner pour elle car, nous les femmes, nous allons continuer à augmenter et à nous rebeller davantage chaque jour. Et cela nous le ferons en nous soutenant, afin de nous pousser vers l’avant. Ainsi nous créerons une société plus juste et plus équitable.

Les femmes ont toujours fait de grandes choses. Nous avons toujours été les gardiennes de la structure familiale. La composante la plus importante de la société, mais aujourd’hui, elle semble avoir diminué. Le monde a besoin d’une touche plus douce, celle d’une femme. Vous connaissez l’amour d’une mère pour son enfant. C’est ce que l’amour d’une femme fera pour l’humanité. Ainsi, l’égalité des sexes est à portée de main même si le monde ne le voit pas encore. Comme un voleur dans la nuit, ils vont  se demander quand est-ce que cela arrivé. Tout comme lorsque nous sommes sortis du ventre de notre mère, le changement dans notre société doit ainsi être engendré. Il est juste que nous fassions preuve de solidarité et d’égalité pour l’humanité.

A votre avis, la journée du  8 mars a t-elle un impact sur la position des femmes dans le monde du travail?


Quand on décide d’un moment précis pour célébrer quelque chose ou quelqu’un, on crée des restrictions et un confinement. La journée des droits de la femme c’est chaque jour où le souffle de vie nous est donné. Nous ne sommes pas le travail que nous faisons. Le travail que nous créons fait partie de notre héritage. Le monde a en quelque sorte modifié cet ordre. Les constructions sociales qui existent sont conditionnées en profondeur. Mais il y a de l’espoir car ce que je fais avec mon entreprise, MYSCA Natural Cosmetics, a toujours été de montrer à notre peuple comment se valoriser à l’aide de produits naturels et sains.

Quand une femme sait que ce qui se passe dans son corps lui fait du bien, ce qui va en sortir va multiplier ce bien. Nous sommes comme l’énergie du sol. Cette énergie magique qui produit de la nourriture pour nous nourrir: les ressources par lesquelles nous vivons. Telle est la façon dont nous devons être considérés et chéris. Comme cadeau de Dieu au monde pour continuer à montrer son merveilleux travail.

Comment les femmes sont elles intégrées dans votre stratégie de développement ?


En tant qu’humains, nous sommes en constante évolution et développement, donc tout ce que nous faisons évolue avec nous simultanément. Nous devons faire confiance au processus et organiser un contrôle interne. Le processus dont je parle est individuel et adaptatif. Nous devons être prêts à expérimenter, à sortir des sentiers battus et à développer nos propres stratégies qui fonctionnent pour nous. Combien de temps pouvons-nous attendre que ceux qui nous ont emprisonné et asservi changent les circonstances pour nous? Nous sommes le produit des décisions que nous prenons.

J’ai pris la décision consciente de créer ma société MYSCA Natural Cosmetics, car je ne pouvais pas trouver sur le marché des produits qui me permettaient d’avoir les résultats dont j’avais besoin. J’ai aussi écouté mes clients se plaindre encore et encore de ne pas trouver de produits adaptés à leurs besoins quotidiens. Au lieu de rejoindre cette chorale, en tant que scientifique j’ai plutôt décidé de fabriquer des produits pour combler ce vide. J’espère qu’un jour, nous mobiliserons le capital nécessaire pour développer ma marque afin que le monde puisse avoir accès à des produits qui améliorent leur autonomie à des prix abordables. Donc, pour répondre à votre question sur l’intégration des femmes, je pense que cela a beaucoup à voir avec l’inspiration, la créativité, la motivation et la volonté de ne jamais abandonner pour améliorer des vies.

Si vous aviez une baguette magique, que changeriez vous dans le monde du travail ?


J’ai une baguette magique et je l’utilise quotidiennement avec mes mains et
mon esprit. Je crée des produits, je fais que les gens se sentent bien et soient beaux. Je suis une amie, une fille, une sœur, une amante, une famille pour le monde qui m’entoure. Je crée un espoir pour que les femmes du monde entier sachent que tout est possible. Que si vous y mettez votre cœur et votre esprit vous pouvez y arriver même si cela pourrait ne pas être facile. Donc avec cette baguette je fais en sorte que chaque personne se sente concernée et impliquée dans son évolution personnelle et celle de la société.

Quelle citation vous motive le plus dans votre travail ?

Il y a quelques années j’ai entendu cette citation de Maya Angelou : « Quand tu apprends, enseigne « .  Depuis, elle fait partie des mantras que je me répète régulièrement. Je crois que le développement d’une communauté réside dans le partage des connaissances individuelles et que cela permet aussi de développer de nouvelles idées et faire ressortir notre créativité. En tant que coach capillaire je me dois d’avoir des connaissances poussées pour maîtriser mon sujet et donc non seulement enseigner permet de me faire grandir mais aussi de faire grandir les personnes qui m’écoutent. Et surtout nous les femmes en unissant nos énergies vers la même directions, nous renverserons les codes.

Dites moi plus sur votre actualité (salon, réseaux sociaux, événements, nouveauté…)


Courant 2019, je vais continuer à développer ma marque MYSCA Natural Cosmetics en France métropolitaine, aux Antilles et aux Etats-Unis. Et je me sens particulièrement inspirée artistiquement cette année. L’avantage d’aimer explorer le monde et les différentes cultures est que cela développe notre esprit et nous ouvre davantage de portes mentales, artistiques, spirituelles et humaines. Alors au cours des prochains mois je vais m’entourer de femmes talentueuses, créatives, inspirantes et motivantes lors de projets et d’événements qui seront impactant car nous mettons tout notre cœur à l’ouvrage. Paris, les Antilles, Miami, New York…
Je ne manquerai pas de vous tenir informés des prochains événements atelier ou conférence capillaire, sur mes réseaux: facebook, instagram, YouTube: Mysca coiffure. Mes produits sont disponibles sur www.myscacosmetics.com.

Merci beaucoup pour cette interview et heureuse journée des droits de la femme à tous !

Mot de l’équipe : Son courage et sa détermination forcent le respect. C’est agréable de voir des personnes aussi investies et impliquées dans leur travail. Sa vision de l’entrepreneuriat (féminin) et de la sororité nous conforte dans le fait qu’elle est un ‘role model’ en devenir. Des risques, elle en a pris, continue d’en prendre et d’apprendre pour poursuivre ses objectifs professionnels. N’hésitez pas à suivre le travail de Mysca sur son book en ligne et sa chaîne Youtube

Merci mesdames du temps que vous nous accordez et de partager avec nous votre vision de l’égalité Homme/Femme dans votre secteur d’activité. Elles sont quelques fois divergentes (les visions) mais nul doute que vous avez toutes à cœur de faire avancer les choses. Peut-être pourrons-nous en débattre de vive voix et sous d’autres cieux. Qu’en pensez-vous ?

1Comment
  • Delphine YEO
    Posted at 22:26h, 07 mars Répondre

    Des femmes fortes et inspirantes. Merci pour ces interviews qui boostent

Post A Reply to Delphine YEO Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.