Planifier son activité comme un mécène peut sembler contraignant. Mais c’est en fait un excellent moyen de s’assurer qu’on consacre son temps et son argent aux éléments qui soutiennent réellement l’activité.

Parlons de la planification de votre activité. Dites-moi la vérité, ou plutôt, soyez honnête et sincère avec vous-même : Prenez-vous vraiment le temps de planifier ce que vous voulez faire avec et dans votre activité ? Arrivez-vous à le faire régulièrement ?

J’entends d’ici les fameux : « Je n’ai pas le temps de m’asseoir pour faire des plans » ; « j’ai beaucoup de choses à faire en production, je n’ai pas le temps ». Ok, je comprends tout à fait ce qui est exprimé. Il y’a quelques années encore, je tenais le même discours. Mais si vous n’avez pas le temps. Si vous ne prenez pas le temps de faire un plan pour votre activité, qui le fera ?

Je veux dire, nous avons tous 24 heures dans une journée. Dans ce laps de temps, il nous faut dormir (très important !); puis gérer les obligations familiales et sociétales; les imprévus de tout genre et aussi le travail.  En plus de tout ça, nous avons aussi nos propres objectifs personnels à atteindre ! Surtout maintenant que nous avons posé toute une liste d’intentions et résolutions en début d’année. Encore une fois, je comprends bien qu’il peut sembler difficile de trouver du temps pour planifier son activité quand notre attention est autant sollicitée dans la journée. Mais voilà : si vous ne planifiez pas, vous aurez un peu de mal à vous développer ou à assurer une certaine pérennité à votre activité. Vous devez avoir une vision claire de la direction que vous voulez donner à votre activité professionnelle.

Si ce n’est pas le cas, je vous encourage vivement à prendre cette habitude. Au moins une fois par trimestre, essayez de faire le point sur votre activité. D’où partez-vous ? Où allez-vous et quelles sont les étapes intermédiaires.(si vous avez du mal à le faire je vous suggère l’article suivant : La méthode de 90 jours : Comment réussir enfin à réaliser toutes ses tâches (sans stress))

En début d’année, alors que les bilans et les résolutions sont à l’honneur, c’est probablement le moment idéal de faire cet d’exercice. Il donnera certainement plus de poids à toutes vos démarches. Planifier ce « point dans le temps » à la fin de l’année pour l’année suivante a été crucial pour ma propre activité. C’est quelque chose que j’ai appris à faire assez rapidement et auprès d’entrepreneurs plus expérimentés. D’ailleurs, cette année, j’ai fait mon point en compagnie de mes deux business besties.

Un weekend, 3 salles, 3 ambiances

J’ai donc fait l’expérience des avantages de travailler avec un petit groupe de solopreneurs que j’ai tendance à considérer comme des mécènes.

Notre groupe de travail présente un ensemble diversifié d’intérêts et de compétences. Ce qui signifie que nous pouvions examiner un problème donné sous tous les angles. C’est important, car cela permet d’éviter de fixer des objectifs à priori réalisables mais qui en fait ne le sont pas.

La raison d’être de ce groupe est simple. En travaillant seul, on ne sait pas vraiment comment les autres perçoivent les choses. On voit les choses à travers notre propre prisme. Et parfois, il est un peu déformé par ce qu’on souhaite qu’il se passe ou encore ce qu’on craint. Lorsqu’on travaille avec un groupe de personnes qui ont toutes des points de vue différents et des expériences différentes des nôtres, c’est comme si un tout nouveau monde s’ouvre à nous. Un monde avec davantage de sens. Cela vous ouvre vraiment les yeux. Du moins c’est ce qui m’est arrivée.

Je te laisse admirer notre super teaser en reel …

Weekend productif pour planifier son activité

Pour revenir à notre sujet du jour, examinons pourquoi c’est important de planifier son activité pour la développer sur le long terme.

Planifier son activité pour gagner en efficacité

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certains solopreneurs semblent pouvoir faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent ?

Ils ne sont pas forcément plus intelligents. Probablement pas plus chanceux. Ils ont peut-être plus d’argent, mais ça n’explique pas tout : Après tout, vous pouvez vous aussi devenir riche !

L’une des raisons pour laquelle ils sont capables d’agir de la sorte, c’est parce qu’ils ont programmé l’essentiel de leur activité. Ils savent exactement ce qu’ils doivent faire pour arriver là où ils veulent aller. Combien de temps il leur faudra pour y arriver. Ainsi, au lieu de passer du temps à essayer de savoir sur quoi ils vont travailler au cours des prochaines semaines, ils peuvent simplement se concentrer sur ces activités jusqu’à ce qu’ils atteignent leur objectif.

Avec un objectif clair en tête et un plan d’action pour l’année (ou le trimestre), il devient facile de créer des to-do list quotidiennes efficaces et pertinentes. Travailler sur ce qui doit être fait chaque jour et on atteindra plus aisément les objectifs fixés.

adage très à propos pour planifier son activité

Se fixer un objectif principal aide à sortir des sentiers battus

C’est la seule chose qu’il faut garder entête quand on envisage de planifier son activité. Pas la peine de me croire sur parole. Essayez par vous-même.

  • Décidez d’un objectif de revenu pour le trimestre (mois ?) à venir
  • Écrivez-le sur votre tableau ou vision board (Une feuille A4 pour remplacer le post-it ça fait aussi l’affaire)
  • Gardez-le devant vous de manière régulière.(C’est-à-dire qu’assis à votre bureau/poste de travail tous les jours, vous devrez le voir sans trop d’efforts)

C’est bon ? Vous l’avez bien en tête ? Maintenant, mettez-vous au travail et prêtez attention à ce qui se passe ensuite.

Sachez toutefois que : Quand on travaille avec une date limite (raisonnable) pour effectuer un projet, on avance en étant moins stressé. C’est un fait.

Quand on est sous pression, on ne peut pas toujours penser clairement. Et si on ne planifie pas, si on ne se prépare pas aux défis à venir, il sera encore plus difficile de prendre de bonnes décisions. Du moins celles qui paraissent les plus adaptées à la situation. On se retrouvera à gérer les choses à la volée. Ce qui implique que le niveau de stress augmentera encore plus.

C’est pourquoi il est important de planifier son activité comme un mécène. C’est-à-dire avoir une vision claire et une stratégie adaptée pour la réaliser. Être prêt à faire face à tout ce qui pourrait se produire. De sorte qu’à l’approche d’éventuelles situations difficiles, vous sachiez exactement quelles mesures prendre !

Laisser travailler son subconscient pour planifier son activité

Jusqu’à présent, je me suis consacrée et concentrée sur ce qu’on fait activement pour progresser en élaborant un plan. En fixant des objectifs et en assurant le suivi. Il y a cependant une autre dimension à tout cela. C’est ce qui se passe dans notre subconscient à ces mêmes moments. Pendant qu’on est occupé à parcourir notre to-do list, à préparer le dîner et même à dormir, notre subconscient travaille également à atteindre ces objectifs.

En résumé, planifier et établir des objectifs sont des points importants du développement d’une activité. Ils aident à progresser plus sereinement (et parfois plus rapidement). Cela signifie aussi qu’il est possible de se retrouver avec plus d’argent tout en passant moins de temps de travail. En mode « qu’est-ce qu’il y a encore à faire ? » dans son activité.   

Alors, première étape aujourd’hui, dès la lecture de cet article, établissez votre objectif principal de l’année. Marquez le sur un endroit/format que vous pourrez regarder régulièrement.

Ce n’est pas obligé, mais vous pouvez aussi en faire une photo et la partager avec moi. Pour vous engager davantage à tenir l’objectif en question. Considérez cette action comme une sorte d’engagement publique.

Allez, travaillez bien et donnez des nouvelles.